Les CULTURES D’APPARTENANCE qui s’ouvrent aux perspectives et aux croyances autochtones sont favorisées par les approches globales à l’échelle de l’école qui invitent à un enseignement et à un apprentissage englobant les façons de savoir, de faire et d’interagir des Autochtones.

Les approches qui favorisent un sentiment d’appartenance pour tous les élèves peuvent s’appuyer sur la notion autochtone selon laquelle chaque chose de l’univers fait partie d’un tout, et que tout est relié d’une façon ou d’une autre.

Cette notion peut façonner et guider la création d’une communauté de classe où élèves, parents et autres membres de la communauté se verront comme faisant partie intégrante de cet espace relationnel.

IDENTITÉ, BIENÊTRE, ESPRIT ET APPRENTISSAGE HOLISTIQUE

« Les Autochtones sont en meilleure santé dès lors que des activités et des valeurs traditionnelles font partie intégrante de leur vie. »  Dr Cheryl Currie

Le fait de considérer le bienêtre dans les écoles comme un concept holistique ou interconnecté permet aux élèves et au personnel de réaliser leur plein potentiel, physiquement, psychologiquement, socialement et spirituellement. Les Premières nations, les Métis et les Inuits accordent une grande valeur aux connaissances traditionnelles qui s’articulent autour d’un modèle holistique intégratif visant à équilibrer l’esprit, le corps, le cœur et l’âme avec la communauté et l’environnement. Ces connaissances et ces compréhensions traditionnelles du bienêtre holistique profitent à l’ensemble du personnel et des élèves.

Les ressources suivantes visent à aider les éducateurs et les élèves à prendre conscience du lien entre l’esprit, le corps, le cœur et l’âme qui, ensemble, permettent d’atteindre un équilibre essentiel dans la façon de penser, de ressentir, d’agir et de vivre.

Appartenance à l’école

COPA

Cette ressource multimédia a été conçue pour favoriser l’établissement d’écoles où règnent la sécurité, la force et la liberté. Cette ressource unique a été créée par le COPA grâce à des échanges sur le terrain avec les leadeurs, les familles et les collectivités des Premières Nations, des Métis et des Inuits.

 

Les sept enseignements sacrés (également appelés les enseignements des grands-pères)

Les sept enseignements sacrés, également connus comme les enseignements des sept grands-pères, sont un ensemble d’enseignements sur le comportement humain envers autrui. Ils représentent ce qui était traditionnellement et qui est encore aujourd’hui nécessaire à la survie des communautés.

Les salles de classe d’aujourd’hui représentent un microcosme de notre société riche et diversifiée. Les écoles de l’Alberta sont des environnements dynamiques qui mettent l’accent sur des normes élevées, ainsi que sur le respect et la sécurité, néanmoins ces éléments ne peuvent pas être tenus pour acquis. Ce guide vise à faciliter la conversation et à fournir des stratégies pour appuyer efficacement tous les élèves en mettant l’accent de façon continue sur les attributs de caractère positifs qui permettront de créer des salles de classe propices à l’apprentissage et à l’enseignement.

 

Les enseignements du tipi

Chaque perche du tipi contient de nombreux enseignements. Il faudrait avoir beaucoup de temps et d’expérience pour vraiment comprendre chacun d’entre eux : obéissance, respect, humilité, bonheur, amour, foi, appartenance, hygiène, reconnaissance, partage, force, saine éducation des enfants, espoir, protection et enfin, équilibre/clarté.

Les enseignements du tipi varient d’une communauté à l’autre et chaque enseignement peut être différent, selon la personne qui le partage. Ce lien vous donnera un aperçu de ces enseignements. Toutefois, il est fortement recommandé de solliciter la sagesse des détenteurs du savoir les plus proches de chez vous.

L’appartenance inspirée par les enseignements historiques

Afin que l’éducation du caractère soit efficace dans les écoles, tout le monde doit être impliqué – personnel scolaire, parents, élèves et membres de la communauté. Elle doit être intégrée quotidiennement dans les programmes d’études, ainsi que dans la culture scolaire. Lorsque tel est le cas et que les communautés scolaires s’unissent pour encourager le développement du caractère, les écoles constatent d’étonnants résultats. Voir Character.org

Cette philosophie ressemble beaucoup aux systèmes d’enseignements traditionnels des Autochtones du Canada. Les enseignements sur la façon de se comporter, de vivre et d’honorer sa propre culture doivent être pleinement compris et vécus par l’ensemble de la communauté. Sans ce sentiment de cohésion, bon nombre des enseignements qui existent aujourd’hui n’auraient pas survécu. Il reste beaucoup à apprendre sur les modes de vie autochtones. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples illustrant la manière de favoriser l’appartenance et les relations dans tout milieu scolaire contemporain.

 

Le cercle de courage

Cette vidéo expose en détail les composantes du cercle de courage, qui est un modèle de développement positif des jeunes décrit pour la première fois dans le livre Reclaiming Youth at Risk, co-écrit par Larry Brendtro, Martin Brokenleg et Steve Van Bockern. Le modèle intègre les philosophies amérindiennes d’éducation des enfants, l’héritage des tout premiers pionniers de l’éducation et du travail des jeunes et la recherche contemporaine sur la résilience. Le cercle de courage repose sur quatre besoins universels de développement des enfants : l’appartenance, la maîtrise, l’indépendance et la générosité.

Length: 8 min 58

Bienêtre

Commencez à apporter la pleine conscience, la méditation et le calme dans la vie de vos élèves.

Le terme méditation désigne une grande variété de pratiques qui comprennent des techniques visant à favoriser la relaxation, à mobiliser l’énergie interne ou la force vitale et à développer la compassion, l’amour, la patience, la générosité et le pardon.

Méditation de la plume d’aigle

Cette méditation est une méditation prière qui utilise la plume d’aigle, symbole des Premières Nations, pour favoriser la guérison et la relaxation. Elle permet de prendre conscience de son corps et d’utiliser la respiration pour aider à la relaxation.

L’accompagnement musical traditionnel est assuré par Adrian Lachance, membre des Premières nations cries, qui joue du tambour et chante pour favoriser davantage la guérison et la relaxation.

Méditation du chiffre sacré 4

Nous utiliserons le chiffre quatre, chiffre sacré pour les Premières Nations. Il se rapporte aux quatre directions, aux quatre saisons, ainsi qu’aux dimensions mentale, spirituelle, physique et émotionnelle de la personne. Cette méditation utilise la conscience du corps ainsi que la respiration pour aider à relâcher la tension et réduire le stress, permettant ainsi un état de relaxation.

On entend les tambours des Premières Nations en musique de fond. Le son du tambour représente le battement de cœur de notre peuple et nous rappelle notre lien avec le Créateur, la Terre nourricière et les personnes qui nous entourent.

Length: 1 min 54

 

Favoriser le sentiment d’appartenance par le bienêtre

Visitez le site Web Native Counselling Services of Alberta’s, qui contient de nombreuses vidéos sur le bienêtre. Ce site Web héberge un ensemble de programmes tous axés sur l’interconnexion, la réconciliation ou les relations et l’autodétermination.

 

Le cercle d’influences

Le cercle d’influences est utilisé depuis des siècles par des générations de divers groupes autochtones au Canada et en Amérique du Nord. Le cercle est un symbole de santé, de guérison et d’équilibre. Selon l’endroit où vous vivez, le cercle d’influences peut prendre de nombreuses formes différentes, et même les couleurs peuvent varier.

Le cercle ou les enseignements des quatre directions sont étroitement liés au concept d’appartenance étant donné que le cercle représente une série de relations interconnectées. Ces relations nous permettent de trouver notre place dans le monde et de développer l’acceptation de soi. Lorsqu’on atteint un équilibre en suivant les enseignements du cercle d’influences, il est plus facile de vivre en harmonie avec « toutes nos relations ».

Vous trouverez ci-dessous une série de liens pour vous aider à mieux comprendre le cercle d’influences. Tel qu’indiqué précédemment, ces enseignements varient d’une communauté à l’autre. Il est donc fortement recommandé de consulter des personnes proches de vous d’un point de vue géographique.

 

 

 

 

Le cercle d’influences : une leçon à imprimer et des enseignements sur l’équilibre

Le concept amérindien du cercle d’influences représente symboliquement un modèle non linéaire de développement humain. Chaque point cardinal sur le cercle offre des leçons et des cadeaux qui appuient le développement d’un individu équilibré. Il s’agit de maintenir un équilibre au centre du cercle tout en développant de manière égale les aspects physiques, mentaux, émotionnels et spirituels de sa personnalité. Cette ressource offre un aperçu général des leçons et cadeaux liés au processus de développement.

Teaching about Medicine Wheel: A Framework for Indigenous Education

Cet article explore les enseignements des cercles d’influences selon la perspective culturelle anichinabée. L’accent est mis sur ses applications en éducation par le biais de la pédagogie et de la transmission des enseignements du cercle d’influences. Ces concepts sont ensuite illustrés par un exemple de mise en pratique de la pédagogie du cercle d’influences dans le cadre du programme culturel de guérison et d’apprentissage Anishinaabe Bimaadiziwin, offert dans une école basée sur la culture anichinabée.

 

Enseignement du cercle d’influences par Francis Whiskeyjack

Depuis des siècles, les Autochtones utilisent les quatre directions du cercle d’influences comme outil d’apprentissage et d’enseignement. Depuis 12 ans, Francis Whiskeyjack, aîné et conseiller spirituel, utilise le cercle d’influences comme guide et outil pour aider les autres. Whiskeyjack, qui est né et a grandi à Saddle Lake en Alberta, considère le cercle d’influences comme l’une des forces positives de sa vie.

Relationnalité et appartenance

Fort, Curriculum, and Indigenous Metissage: Imagining Decolonization of Aboriginal-Canadian Relations in Educational Contexts par Dr. Dwayne Donald

Dans cet article, Dr Donald présente une analyse pertinente de la signification du fort comme symbole mythique profondément ancré dans l’histoire nationale du Canada. En effet, ce symbole renforce les clivages coloniaux troublants qui continuent de caractériser les relations entre les Autochtones et les Canadiens. Il soutient que le fort enseigne encore de nos jours que les Autochtones et les Canadiens évoluent dans des réalités séparées. Il est possible de repenser ces relations, de dépasser ces enseignements et de décoloniser les approches pédagogiques en envisageant d’intégrer une nouvelle dimension dans les programmes d’études que l’on appellerait « métissage autochtone ». Le métissage autochtone est une approche des programmes d’études axée sur le lieu et façonnée par une compréhension écologique et relationnelle du monde.

The Ethical Space of Engagement par Willie Ermine

L’« espace éthique » se forme lorsque deux sociétés, aux visions du monde disparates, sont prêtes à s’engager mutuellement. La réflexion sur les sociétés diverses et l’espace qui les sépare permet de contribuer à l’élaboration d’un cadre pour le dialogue entre les communautés humaines. L’espace éthique d’engagement propose un cadre permettant d’examiner la diversité et le positionnement des peuples autochtones et de la société occidentale dans la poursuite d’une discussion pertinente sur les questions juridiques autochtones et notamment l’intersection fragile entre le droit autochtone et les systèmes juridiques canadiens.

Well Being and All My Relations

« Toutes mes relations » est l’équivalent français d’une expression fréquemment employée par la plupart des peuples autochtones d’Amérique du Nord. Cette expression peut s’utiliser au début ou à la fin d’une prière, d’un discours ou d’une histoire et, bien que chaque tribu exprime ce sentiment à sa manière dans sa langue, le sens reste le même. « Toutes mes relations » est d’abord un rappel de notre identité et de la relation que nous entretenons avec notre famille et nos proches. Cela nous rappelle également la vaste relation que nous entretenons avec tous les êtres humains. Mais les relations que perçoivent les Autochtones vont encore plus loin et englobent les liens avec les animaux, les oiseaux, les poissons, les plantes, et toutes les formes animées et inanimées qui peuvent être vues ou imaginées. De plus, « toutes mes relations » nous encourage à accepter nos responsabilités au sein de la famille universelle en vivant de manière harmonieuse et morale (il est courant de réprimander une personne en lui reprochant d’agir comme si elle n’avait aucune relation).

Réussite scolaire des Autochtones

Ce site Web identifie et explore les pratiques efficaces fondées sur les résultats que divers conseils scolaires ont mis en pratique afin d’appuyer l’apprentissage des élèves des Premières nations, métis et inuits, y compris des guides d’apprentissage et des vidéos illustrant leurs expériences. La page comprend également une présentation qui raconte l’histoire de l’éducation des Premières nations, des Métis et des Inuits en Alberta jusqu’à aujourd’hui, en mettant notamment l’accent sur les pratiques prometteuses à travers la province, ainsi que sur les ressources et les outils accessibles à tous.

 

 

Liens supplémentaires pour favoriser l’appartenance et établir des relations

Faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones

Ce document d’information décrit les investissements du gouvernement fédéral dans le cadre du budget de 2019 pour faire avancer l’important travail de réconciliation.

La réussite scolaire des élèves autochtones Pratiques prometteuses

Les six provinces et territoires canadiens qui ont participé à cette étude, ainsi que la Nouvelle-Zélande et le Queensland (Australie), cherchent activement à mieux répondre aux besoins éducatifs et aux aspirations des élèves autochtones et de leurs familles. Le rapport vise à identifier des stratégies, des politiques, des pratiques et des programmes prometteurs susceptibles d’améliorer les résultats d’apprentissage chez les élèves autochtones et à constituer une base de données empiriques. L’étude porte sur quatre domaines de l’éducation autochtone : le bienêtre, la participation, l’engagement et la réussite scolaire. Ces finalités sont interconnectées et se renforcent mutuellement, et chacune est essentielle à la réussite de chaque élève.

Lire la ressource en ligne

Where I Belong

Cette histoire de découverte de soi, écrite par Tara White, femme mohawk de Kahnawake au Québec, se déroule pendant le soulèvement d’Oka à l’été 1990. Adoptée alors qu’elle n’était qu’un bébé, Carrie n’a jamais réussi à trouver sa place. Lorsqu’elle découvre que son père biologique est Mohawk et qu’il vit à Kahnawake, au Québec, elle part à sa rencontre et finit par acquérir un sentiment d’appartenance.

Aidons Bob à trouver sa place

Les enseignants le savent : le sentiment d’appartenance joue un rôle essentiel dans le rendement des adolescents à l’école! Mais comment pouvons-nous aider? Cette vidéo suggère deux courtes interventions, reposant sur des bases empiriques, pour promouvoir le sentiment d’appartenance à l’école.

Length: 3 min 13